MusikMesse 2015: Gare aux arnaques !

Julian Siegwald

MusikMesse, c’est LE salon des professionnels de la musique en Europe. On y trouve habituellement les grandes marques, mais aussi de plus petits artisans, importateurs et fournisseurs divers.

Nous nous y rendons chaque année, par curiosité déjà – il nous semble important de suivre l’évolution permanente de la lutherie – mais aussi parce que c’est un bon moyen de parler directement avec des fabricants du monde entier.

Hé bien cette année, le MusikMesse a été une énorme déception.

Déjà, les « grandes » marques n’étaient absolument pas représentées: Buffet Group (qui pourtant explique à tous qu’ils sont leader de vente d’instruments après Yamaha), Selmer, Sankyo, etc… La surface d’exposition a été considérablement réduite, en laissant la place, surtout, à des « géniaux inventeurs ».

Nous vous avons sélectionnés trois supers-arnaqueurs parmi eux: ils nous ont surpris par l’audace qu’ils ont à vendre ces produits. Voyez plutôt notre podium…

C’est bien connu: dans les instruments de musique se baladent tout type de germes, microbes et autres bestioles microscopiques.

Silverstein a décidé de commercialiser une lampe désinfectante. Son principe est simple: mettez la lampe dans votre saxo pendant quelques minutes, et bim! Plus de problème de germes.

S’il est vrai qu’il existe ce principe notamment chez votre boucher-charcutier, un entretien normal de votre instrument – un simple chiffon intérieur et extérieur – peut vous faire économiser jusqu’à $180 (cher le bidule sachant qu’on peut trouver le même chez le vendeur de matériel de bricolage pour quelques euros) !

Celui-ci nous a vraiment fait rire !

D’après le fabricant, congeler un saxophone (pardon, « cryogéniser »: ça fait mieux) à -196° permet:
– de déstresser le métal
– de le protéger de la corrosion
– d’avoir un meilleur son
– d’obtenir une réponse plus rapide
– et beaucoup d’autres choses insoupçonnées…

Bref. Sans ce procédé magique, votre saxophone est tout nul ! C’est vrai que le métal est sensible au chaud et au froid (technique de forge notamment), mais de là à le congeler pour qu’il sonne mieux; on se rend vite compte que le marketing est plus puissant que le son que va produire votre instrument !

Voilà l’arnaque qui est de loin la plus lamentable, la plus minable et la plus chère (donc la meilleure) !

Voilà le principe: Le corps de votre instrument est assemblé:
– par soudure (lien culasse/pavillon du saxophone)
– par un liège (tenon de clarinette)
– ou simplement métal sur métal (tenon de flûte).

D’après le fabricant de cette arnaque, ces emboîtements ne fonctionnent pas bien, et il faut « un lien acoustique » entre les différentes parties de l’instrument. C’est ce qu’il a créé: une pièce de métal fait le lien entre les différentes partie, et est maintenue par des élastiques !

Par curiosité, nous sommes allés écouter la démonstration du vendeur: non seulement l’incidence sur le son est absolument inexistante, mais en plus il se moque ouvertement de son public grâce un discours plutôt bien ficelé. Bien entendu, il a joué lui-même l’instrument…

A notre avis, ce type de matériel n’est que fantaisie, où le vendeur fait une marge très confortable à vendre un simple bout de métal. Son prix ? Jusqu’à 462,95€ pour le modèle 76mm plaqué or (bah oui, ça fait forcément un meilleur lien si c’est plaqué or). Prix à multiplier pour chaque éléments (démontable ou non) du corps de l’instrument…

Bref, une belle arnaque !

S’il est amusant de voir ce type d’objets, il n’en reste pas moins déprimant de voir à quel point certains commerçants se sentent bien lorsqu’ils truandent. Comment font-ils pour dormir le soir ?

Un conseil: lorsque vous achetez quoi que ce soit, prenez garde à ne pas se jeter dans la gueule du loup: le monde de la musique est magique, et parfois la magie noire commerciale détrône la beauté de cet univers musical.

15 Commentaires. Laissez un nouveau

C’est dingue!!!

Répondre

C’est bien la raison pour laquelle on a fait un article: c’est tellement gros qu’il y a pas mal de gens qui se font totalement berner.

Répondre

Pas de soucis: je t’envoie la facture 🙂

Répondre
Hezarifend Béa
18 avril 2015 8 h 57 min

Incroyable!!!!
Bravo à vous d’oser et de nous démontrer (ce qui soudainement saute aux yeux) ce genre d’arnaque fabuleuse!!!!
J’ai un petit faible pour le lien accoustique!!! On peut faire graver son nom dessus?
A bientôt

Répondre

Merci !
Tu as raison, il faudrait étudier l’idée de graver son nom: va savoir, peut-être même que ça va donner un meilleur son! (et du coup, si tu t’appelles Jean-Jacques ou Martine, l’instrument ne sonnera pas pareil. Ça multiplie les possibilités de vente ça. Tu as déjà pensé à faire carrière dans le marketing ?)

Répondre
Pierre Scharff JS Musique Lyon
18 avril 2015 9 h 36 min

Votre rubrique est super et nécessaire , et ça m’évite de me rendre à Francfort pour voir tout ces articles qui n’ont pas grand chose a voir avec la Musique. Merci et surtout continuez dans ce sens.

Répondre

Merci Pierre pour votre retour. Vous connaissez ça: on s’efforce tous d’être honnête envers les clients, et il suffit d’un ou deux truands pour que l’image de la profession en prenne un coup!
Ça fait plaisir de voir que nous ne sommes pas les seuls professionnels à penser ça; merci !

Répondre

Ha ha !
Et tu penses que si on met saxo dans un congèl’ normal, ça l’améliore un tout petit peu? Est-ce que c’est en fonction du nombre de degrés? 😉

Répondre

On essayera en jouant en haut de l’Everest !

Répondre

Merci et félicitation à vous de dénoncer ce genre de pratique commerciale.
La spychoacoustique est sans limite !!! L’innovation dans la facture instrumentale est souvent bloquée par ce paramètre…
Malgré votre vigilance les gourous de l’acoustique ont encore de beaux jours devant eux…..

Répondre

Bonjour Fred et merci pour votre commentaire encourageant !

Répondre

Bonjour! Effectivement, j’avais essayé une fois un de ces liens acoustiques et ça ne donnait absolument aucun résultat au niveau sonore (il est censé faire sonner davantage l’instrument). L’explication qu’on m’a pondu ça été que, ayant une flûte en platine, ma flûte est déjà bien trop sonore… (merci déjà pour sousentendre que 25 de pratique quotidienne de l’instrument à la recherche acharnée de ma sonorité n’ont servi à rien, puisuqe c’est ma flûte qui sonne d’elle même… non, mais….)!!!!

Répondre

Bonjour,

Je joue et utilise plusieurs plaques « ponts » sonores.

Le résultat est absolument fantastique et énorme.

Par contre pour le sélectionner, il faut prendre du temps. Certaines plaques détériorent le son, d’autres sont neutres, et d’autres améliorent donc énormément le son.

Ça dépend de l’instrument et du musicien.
Et la matière est très importante. Par exemple, j’utilise deux petites plaques en or (donc très chères ) entre le bec et le bocal, et d’autres en laiton de base (donc pas cher) sur le bas de la culasse.
Le choix de la matière n’est pas du snobisme, c’est simplement que ça marche parfois mieux avec une matière plutôt qu’une autre.

J’ai déjà fait un test aussi à l’aveugle où j’ai joué devant des musiciens avec et sans les plaques. Le difference est énorme.

Je vous conseille donc au moins s d’essayer, et de prendre votre temps.

S’il y a des sceptiques sur Paris, je veux bien vous montrer en Perso la différence. Contactez moi sur ma messagerie.

Musicalement

Répondre

Bonjour et merci pour votre commentaire.
Cela prouve bien que chacun est différent, et qu’il est effectivement important d’essayer. Dans ce post, nous donnons un avis tout à fait personnel et qui, du coup, n’engage que nous.
Nous avons simplement eu plusieurs essais, à l’aveugle ou pas, qui nous ont fait penser ce que l’on a écrit. Mais il appartient à chacun de se faire son propre avis, c’est certain !

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *