Clarinette Selmer Seles Prologue: nos premières impressions

Julian Siegwald

Nous l’avons reçue !

Allez, on ne va pas vous mentir: on est assez fier d’être parmi les premiers ateliers au monde à avoir reçu la nouvelle clarinette de chez Selmer: la Prologue. (Du coup, si vous voulez l’essayer, n’hésitez pas à venir)

Oui mais… Selmer… c’est impayable ?

Rhôôôô… Tout cela a bien changé! S’il est vrai que pas mal d’instruments Selmer restent assez onéreux, la marque a créé Seles il y a quelques années, rapprochant le prix de ses instruments du porte-monnaie-de-monsieur-tout-le-monde.

Comment ? C’est simple: Selmer sous-traite la fabrication des clés: il est vrai que c’est ce qu’il y a de plus cher à fabriquer. Le reste (travail du bois, montage, finition, assemblage) est toujours fabriqué dans l’usine de Mantes.

Mais revenons à nos moutons: cette clarinette Prologue. L’idée de Selmer est la suivante: proposer un instrument d’étude (de qualité – faut-il le préciser quand on parle de Selmer ?) à 1 500€ (prix fabricant, sans remises incluses)

Ce qu’on en pense

On l’a regardé sous tous les angles, et comme des images valent toujours mieux que des mots, voilà le compte-rendu:

Un étui simple mais efficace

Toujours pratique: la possibilité de le mettre en sac à dos.

Enfin une clarinette d’étude livrée avec un vrai bec ! C’est le problème de beaucoup d’instruments d’étude, enfin résolu

A l’ouverture, une belle clarinette sous les yeux.

Un logo un poil baveux, mais avec une belle gravure.

Un design de baril plutôt original

Très surprenant au départ: un joint en plastique sur le pavillon ! En y réfléchissant plus, ce n’est pas si bête: les enfants ont tous tendance à taper le pavillon de la clarinette contre les genoux (souvent pendant que le professeur parle…): c’est donc une vraie protection

Une autre belle idée: les tampons Valentino. Le soucis des instruments en bois « transpirent » un tanin qui encrasse et casse assez rapidement les tampons en baudruche et cuir. Ces tampons Valentino en mousse sont bien plus résistants: idéal pour un instrument pour débuter.

Un tenon avec une bague métallique pour la solidité.

Mais ce qui est le plus impressionnant, c’est la qualité de finition générale de l’instrument: absolument irréprochable, disons-le !

Un nouveau procédé a été utilisé pour les clés: elles sont désormais vernies après argenture, procurant une couche de protection contre l’oxyde. Il semblerait que le musicien puisse être moins rigoureux concernant l’entretien quotidien.

Les tampons en liège sont posés comme dans les livres: on reconnaît bien là la qualité des finisseurs de chez Selmer

Un support de pouce réglable, et même garni d’un liège.

Une bien belle gravure !

Pour l’histoire du « Made in France », le tout est fabriqué, assemblé, monté en France, sauf le clétage! Celui-ci provient de plusieurs sous-traitants, Français ou non.

Et le son ?

A vrai dire, assez typique de Selmer: dynamique, franc et efficace.

C’est un instrument très agréable et facile à jouer.

En conclusion

Un bien bel instrument: une finition parfaite, facile à jouer. On sent tout de suite que le cahier des charges est respecté: un instrument d’étude performant et assez bon marché.

Buffet Crampon et sa E13 a du soucis à se faire………

6 Commentaires. Laissez un nouveau

Merci pour votre déscription si détaillée de tels nouveautés ; ce qui nous permet d’en faire une idée (ailleurs que sur le seul site du fabricant ! )

Répondre

Bonjour Susan.
Merci pour ce commentaire. Nous nous efforçons, lorsqu’un instrument nous plaît vraiment (ou au contraire, nous déplaît), d’en parler de façon honnête: on pense que c’est aussi notre rôle de faire cela !

Répondre

Très bonne description. Je ne vais plus hésiter pour cet achat imminent qui m’a été récemment conseillé par mon professeur.
Merci

Répondre
Julian Siegwald
6 juillet 2016 9 h 55 min

Merci pour votre retour. Je vous conseille cette clarinette: elle est vraiment très bien.

Répondre
Arnaud Montois
22 juin 2016 20 h 22 min

Merci de votre professionalisme!

Répondre
Julian Siegwald
6 juillet 2016 9 h 56 min

Merci Arnaud: tu le sais, on s’efforce toujours de faire de notre mieux, en toute honnêteté ! Cette clarinette est très bien: il faut le dire.

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *